Текст песни Philippe Lavil - La Chica De Cuba

Elle a les yeux noirs d'un soir d'orage Le regard brûlant, le cœur sauvage La beauté lointaine des paradis, Tout ce qui vous fait mourir d'envie Elle a des visages différents, Des sourires et des regards d'enfant Elle a la chaleur, celle qui vient du cœur Elle est encore plus belle a l'intérieur La chica de Cuba ne danse que la salsa. Elle ondule, belle bulle a petits pas de haut en bas La chica de Cuba ne danse que la salsa Sous le charme, il y a les larmes qu'on ne voit pas Elle ne vit que pour des guitaristes Des joueurs de violon aux yeux tristes Elle donne l'amour qu'elle n'a pas, ne demande rien quand elle s'en va Elle s'envole haut comme un oiseau, un grain de folie a fleur de peau Elle est aussi belle qu'elle est infidèle Elle est comme ça, rien ne la changera La chica de Cuba ne danse que la salsa. Elle ondule, belle bulle a petits pas de haut en bas La chica de Cuba ne danse que la salsa Sous le charme, il y a les larmes qu'on ne voit pas Vous pouvez l'aimer si vous voulez Mais ne pensez pas qu'elle peut rester Elle est la musique, rebelle et magique Elle est diva jusqu'au bout de ses doigts La chica de Cuba ne danse que la salsa Elle ondule, belle bulle a petits pas de haut en bas La chica de Cuba ne danse que la salsa Sous le charme, il y a les larmes qu'on ne voit pas.
Слова и текст песни Philippe Lavil - La Chica De Cuba принадлежит его авторам.

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *